Home POLITIQUE SSR….LE PERE DE LA NATION

SSR….LE PERE DE LA NATION

0

Navin Ramgoolam a eu parfaitement raison de rappeller à tous ceux concernés et aussi à tous les Mauriciens que le Gouvernement lepep avec les Jugnauth`s aux commandes, a manipulé l`Histoire pour escamoter la contribution personnelle de SSR à l`émancipation de notre peuple. L`ironie veut que ce même Anerood Jugnauth fesait partie de la délégation mauricienne à Londres pour aller négocier les termes de l`Indépendance. L`Histoire a retenu que les discussions n`étaient pas faciles et il a fallu tout le tact et la sagesse de SSR pour arriver à une décision finale. Au cas contraire le pays aurait basculé dans une campagne sans lendemain puisque les anti-indépendantistes étaient déterminés à se battre jusqu`au bout pour empêcher que le pays devienne une nation souveraine. La thèse de l`association avec la Grande Bretagne en présentant l`ile de la Réunion comme exemple, avait séduit près de 44% de l`électorat l`ors des élections de 1967.

A chaque fois que le pays fête son indépendance il est indispensable de se rémémorer les étapes qui ont conduit vers cette consécration. Les grands tribuns de l`époque qui appartenaient tous au Parti Travailliste ou à ses alliés, avaient lutté dur pour voir leur rêve se concrétiser. Le pays traversait une période très difficile de son histoire. Après des bagarres raciales qui avaient fait plusieurs morts et de nombreux réfugiés il fallait faire tout pour apaiser les tensions. Pourtant SSR réussit le tour de force de mener à bien les célébrations en Mars 1968 après à peine un mois de ces mêmes bagarres. C`est dire combien il était respecté et écouté dans les milieux concernés pour que le peuple entier se résignât finalement à répondre à son appel. Le Champ-de Mars vibra pour la première fois aux chants d`un peuple libre rassemblé dans une ferveur patriotique que Maurice n`avait jamais  ressentie avant. Le symbole de cette nouvelle nation mauricienne dont la survie dépendait de sa capacité de s`unir et de panser les blessures du passé avait pour nom Sir Seewoosagar Ramgoolam, “chacha” pour les intimes et SSR pour l`Histoire.

Personne ne pourra effacer les empreintes de ce grand homme des pages de notre Histoire. On retient de lui non seulement l`image d`un grand homme d`état mais aussi et surtout de la personification même de notre “unité dans la diversité”. SSR, c`était la culture vivante d`un rassembleur, quelqu`un qui savait gagner les coeurs des gens, un homme affable et patient qui avait toujours le sourire pour répondre aux questions et qui ne s`emportait pas à tout bout de champ comme un certain Anerood Jugnauth dont l`envie de “zourer” est devenue légendaire. Le fils ne prendra pas longtemps pour ressembler au père car il donne déjà des signes précurseurs du comportement d`un “serial threatener”.

B.K

NO COMMENTS

Exit mobile version