25.3 C
Port Louis

ANEROOD JUGNAUTH ET DIEGO GARCIA

L`euphorie qui a suivi le vote à l`ONU en faveur de Maurice concernant la résolution de consulter la CIJ pour une “Advisory Opinion” sur les implications légales de la non-restitution de l`Archipel du Chagos à l`Etat mauricien, plus particulièrement l`île de Diego Garcia, est non seulement déplacée mais ridicule. Et cela pour plusieurs raisons.

Pour commencer il faut savoir que ce n`est pas la première fois que le cas Diego est porté devant la tribune des Nations-Unies. Dès l`obtention de notre indépendance qui fut viciée par l`excision des  Chagos, une bataille soutenue fut engagée par chaque Gouvernement au Pouvoir. A commencer par SSR lui-même , qui confia sans artifices que la délégation mauricienne à la Conférence constitutionelle de `65 n`avait pas de choix et fut placée devant un fait accompli. Maurice n`étant pas un pays souverain au moment des faits , elle n`avait aucun recours pour contester la décision des colons britanniques. Selon les recoupements de l`Histoire, SSR fut conseillé par ses paires à l`époque de ne pas permettre la perfide Albion de faire traîner les choses et d`adopter une stratégie plus pragmatique. C`était d`accepter la proposition britannique “under protest” et de porter l`affaire ensuite devant toutes les instances internationales. Ainsi démarra une campagne soutenue contre le démantèlement de notre territoire. En s`appuyant sur la résolution de l`ONU à l`effet que l`excision d`une partie du territoire d`une colonie au moment de l`indépendance n`était pas conforme au processus de la décolonisation tel qu`il avait été défini par l`Assemblée Suprême, chaque Gouvernement a fait de cette revendication un leitmotiv systématique au niveau des Instances Internationales.

En 1983 suite aux interventions énergiques menées à partir de 1982 une résolution spécifique à la restitution de Diego à l`Ile Maurice sans condition aucune fut votée et c`est à partir de là que les négociations pour établir un calendrier fixe pour la “décolonisation totale” devraient être entamées.. Cependant puisque c`était devenu une affaire à être réglée entre deux Parties, donc au niveau bilatéral, les choses commencèrent à traîner en longeur d`une part à cause des tergiversations de la GB et les US et d`autre part à cause d`un manque d`intérêt flagrant de la part des Gouvernements succéssifs dirigés par ce même Anerood Jugnauth dans les années post 83. L`Histoire retiendra que celui qui revendique aujourd`hui une victoire sans panache ne montrait aucun enthousiasme pour ce qu`il considérait comme étant peine perdue. 

La situation devint plus compliquée pour Maurice à cause de la posture ambigüe adoptée par le Gouvernement MSM/MMM de 2000-2005. L`ors de la Geurre du Golfe où les forces alliées menées par l`Amérique s`aprêtaient à anéantir l`Irak de Saddam Hussein, Maurice choisit de suivre sevilement l`abjecte George Bush, qui s`était auto-proclamé le “global sheriff” et qui lança la fameuse mise en garde “if you are not with us you are against us”. L`Amérique utilisa la base de Diego Garcia pour mener ses principales frappes contre les forces irakiennes et Jugnauth donna même l`assurance aux auteurs de cette geurre injuste contre un pays tiers-mondiste, que Maurice était de leur côté. C`était une façon de dire aux Anglais et aux Américains qu`ils pouvaient continuer d`utiliser Diego” for as long as you wish ” alors que ces mêmes Anglo-Saxons s`étaient déjà engagés de restituer l`île de Diego et tout l`Archipel du Chagos quand ils n`auraient plus besoin de maintenir leur base militaire dans cette région. Ce qui est désormais impossible car maintenant ils parlent de terrorisme mondial comme étant l`ennemi de la planète entière et le Gouvernement des Jugnauth s`est déjà embarqué dans cette farce avec l`Inde comme mentor. Le` timing` de la démarche de Jugnauth est directement lié aux projets indiens de dominer cette partie de l`océan indien au grand dam des Chinois et des Australiens. 

Revenons en maintenant à cette soi-disant victoire de Maurice. Les faits sont les suivants: Avant cela le Gouvernement de Navin Ramgoolam avait déjà ouvert la voie vers une sortie de l`impasse avec sa contestation du projet de parc marin des Britanniques d`après leur interprétation du `BIOT`, dans lequel ils incluent Diego Garcia. C`est le Gouvernement de Navin Ramgoolam qui a en premier forcé la GB à venir se défendre devant le Tribunal Internatinal des Droits de la Mer. Au bout du compte c`est Maurice qui a obtenu gain de cause , ce qui équivaut à dire que Diego etc ne peut pas être considérée comme faisant partie du BIOT, donc ça reste un territoire mauricien . D`autre part la question de souveraineté ne se pose même pas étant donné que la précédente résolution de l`ONU invitant les deux Parties à régler leur litige au niveau “bilatéral” ne laisse aucun doute sur le statut de diego Garcia. C`est le calendrier de négociations qui fait défaut. Le Gouvernement de Jugnauth aurait dû prendre le verdict obtenu suite à l `action de Navin Ramgoolam pour continuer la bataille pour la restitution de l`Archipel. Au lieu de ça il a préféré partir pour une `Advisory Opinion`devant la CIJ qui ne viendra que confirmer ce que Maurice avait déjà obtenu sous le Gouvernement Travailliste. On peut prédire le verdict. On demandera pour la énième fois aux deux Parties d`aller régler cette affaire au niveau bilatéral. 

Et au cas où l`opinion soit favorable à Maurice qui va obliger la GB et l`US à se plier aux directives? Les résolutions précédentes ont déjà été ignorées sans que l`on puisse rien faire. De telles opinions sont systématiquement bafouées par les Gouvernements mis aux bancs des accusés tels Israel qui n`a jamais respecté la moindre résolution sur la Palestine et continue avec sa politique d`expansion sans honte, et l`Inde qui refuse toujours de permettre au peuple du Cachemire de décider de son propre destin par voie de référendum commme inscrit dans la Résolution de `47 alors que le Pakistan est d`accord. On parle de valeur morale. Mais si les hommes et les nations avaient ne serait-ce qu`une iota de moralité dans leurs actions et comportements, le monde serait un Paradis. Il n`y a que les intérêts qui comptent sauf pour une petite poignée d`hommes dont le respect pour les valeurs reste toujours vivant. Et les dirigeants de la GB , l`US  ainsi que les Jugnauth de Maurice ne figurent pas parmi ceux-là. Car le véritable motif derrière la démarche d`Anerood Jugnauth était de créer une diversion pour nous faire oublier les scandales dans lesquels son Gouvernement et le MSM sont plongés et continuent de l`être. Malheureusement pour lui le truc n`aura marché que pour un court instant. La sensation de l`euphorie reste toujours éphémère. La réalité nous rattrape plus vite que notre pensée.   

C`est ça la vérité. Personne ne peut renier les faits de l`Histoire même si chacun est libre de la lire à sa façon. Mais pour les gens honnêtes il n`y a qu`une seule façon de voir les choses car nul ne peut effacer pour de bon les faits de l`histoire. Il y a Wikileaks pour démasquer toute tentative d`étouffer ou d`escamoter les vérités historiques. Aux journalistes qui ont été un peu vite en besogne nous recommandons une lecture plus intélligente des faits et surtout de consulter les documents qui abondent afin de ne pas tomber dans une naïveté aussi déconcertante.

Announcement

Souvenir Advance Magazine 18 Sep 2017, launched by Dr Navinchandra Ramgoolam, Leader of the Mauritius Labour Party.

Popular Articles

Indiscretions

Ravi – 10 sous

On a une population de 1,3 millions d'habitants et si chacun achète un pain, avec la baisse de 10 sous par pain, cela fera...

Permis Express

Comment le fiston de Sudhir Sesungkur a-t-il obtenu son permis de conduire seulement 63 jours après ses 18 ans? L'obtention d'une carte d'identité prend en...

Un député en bois

Sudesh Rughoobur, député dy MSM aurait émis plus de 270 chèques sans provision selon les révélations de son partenaire en affaires. Qui dit la loi...

Le Légume

Cet ancien haut cadre d'Air Mauritius, lié au scandale de la caisse noire, et qui n'avait pas pu faire face à un procès, serait en parfaite...

Parliament Corner

Ezra Seewoosunkur Jhuboo

Ezra Seewoosunkur Jhuboo "Ce budget va-t-il créer la croissance de demain, va-t-il semer aujourd’hui ce que nous allons récolter demain, j’en doute fort !" Retrouvez...

MAURITIUS SHIPPING CORPORATION LTD

MATTERS RAISED AT ADJOURNMENT TIME ON FRIDAY 12 AUGUST 2016 AT 8.39 p.m. MAURITIUS SHIPPING CORPORATION LTD -WORKFORCE Mr Osman Mahomed (Third Member for Port Louis...

Dhananjay – Ritish Ramful

Dhananjay - Ritish Ramful "You Can Bamboozle As Long As You Can. But Patience Has A Limit. SO BE CAREFUL!!!".  L'intégralité du discours de Dhananjay -...

Hon. Osman Mahomed

B/258 The Honourable Third Member for Port Louis South and Port Louis Central (Mr Osman Mahomed)To ask the Honourable Minister of Public Infrastructure and...

Osman Mahomed speech on the budget

Osman Mahomed speech on the budget 2017/2018 exercise on Thursday 15 June 2017. https://www.youtube.com/watch?v=4E29uEKT8f4&t=17s