UN MYSTERE NOMME AGALEGA

Tout le monde sait que le Gouvernement de Pravind Jugnauth a signé un accord avec le Gouvernement de Modi pour certains travaux de développement sur Agaléga, térritoire mauricien au même titre que les Chagos, revendiqués avec force par le même Jugnauth.

L`ancien Ministre indien Sushmita Swaraj avait publiquement déclaré que son Gouvernement n`avait aucune objection contre la publication du contenu de cet accord pour l`information du grand public. Pravind Jugnauth de son côté a toujours refusé de dévoiler ce que cache cet accord. Donc il est du devoir de chaque Mauricien de faire ses propres recherches pour en déceller le mystère. Ce qui a été fait par ceux qui veulent connaître la vérité et la faire parvenir à la connaissance du monde entier.

Voici ce que les recherches ont donné:

1. Les travaux de dévéloppements dont il est question ne se limitent pas à une piste d`attérissage et ses accéssoires. Ils dépassent les contours d`un simple aéroport civil aux vocations touristiques et soulèvent de sérieux doutes quant aux ultimes objectifs. En effet toutes les indications démontrent que c`est un plan d`ensemble qui est en train d`être mis en place sur ce patrimoine mauricien. Les travaux vont dans la direction de la construction d`une base navale et aéroportuaire pouvant accomoder des frégates et des appareils militaires. Ce qui prouve que c`est de facilités militaires qu`il s`agit. En plus il s`agira d`une petite ville.

2. La Ministre indien avait bien dit que l`Inde n`avait rien à cacher car ce projet fait partie d`un plan global de la sécurisation de l`Océan Indien dans le cadre d`un consensus régional pour prendre toutes les mesures nécéssaires contre la piraterie et le térrorisme. Cependant pour Maurice la question se pose autrement. Comment réconcilier cette décision avec la demande du Gouvernement adréssée aux Anglais et Américains concernant Diégo Garcia? 

3. Il n`y a plus aucune contradiction car le Gouvernement de Pravind n`exige pas l`évacuation de Diégo ou le démantèlement de la base militaire. Il veut simplement négocier un nouveau bail avec de nouvelles conditions...et surtout discuter directement avec les Américains. Comme il fallait s`y attendre les deux Parties font la sourde oreille et se moquent des démarches entreprises par Pravind . La raison est simple: Il n`est plus question de la souveraineté d`une nation ou de la démilitarisation de la région mais d`un perfide marchandage en se servant de la décolonisation comme comptoir. Les autres membres de l`ONU qui avaient voté en faveur de la motion de Maurice l`avaient fait sur la base d`un principe noble et louable. Mais aucun de ces pays ne l`aurait fait si le Gouvernement de Pravind n`avait pas eu recours à ce subterfuge. C`est pour cette raison que Pravind ne pourra jamais ni déloger les Britanniques des Chagos ni faire partir les Américains car c`est pour un `New Deal`qu`il est en train de se débattre. Donc l`Inde savait à l`avance ce qui allait se passer et la situation est la suivante aujourd`hui: l`Inde va dire `Si les Américains peuvent avoir une base militaire pourquoi pas nous` et les Américains et Britanniques diront: `Comment parler de souveraineté quand l`Inde construit une base sur votre territoire et que vous voulez simplement marchander avec nous?`Si vous voulez marchander c`est nous qui allons dicter les termes!

4. Pravind Jugnauth a commis un acte de haute trahison envers le pays en adoptant cette posture. Le peuple mauricien est perdant des  deux côtés: l`Inde construit une base qui sera le foyer de nombreux conflits dans le futur surtout avec les problèmes récurrants entre l`Inde et la Chine alors que la base américaine servira toujours de tremplin pour lancer des attaques contre des pays avec lesquels Maurice n`est pas en geurre comme la région du Moyen Orient. La bêtise de Pravind aura coûté aux citoyens mauriciens le peu de respect que nous avons sur le plan international. Aujourd`hui on se moque de notre pays.....avec raison peut-être.  

5. Mais le mystère d`Agaléga ne se termine pas là. On apprend que près de 7000 indiens travaillent sur ce territoire en ce moment. Ils auront fait plus de deux années de résidence bientôt et d`autres contingents viendront s`y ajouter gonflant le nombre encore plus. De même on observe que des travailleurs indiens et bangladais remplacent graduellement les Chinois et Malgaches à Maurice avec des Sri Lankais en troisième position. Ces gens là sont issus de pays membres du Commonwealth et ils obtiennent le droit de vote aux élections mauriciennes après deux ans de résidence. Ce qui s`est passé l`ors des dernières élections risquent de se réproduire. Les étrangers voteront alors ques les citoyens du pays ne verront pas leurs noms sur les régistres ou il y aura autant de Mauriciens que des ressortissants étrangers sur nos régistres électoraux dans certaines circonscriptions spécifiques...qui voteront comme Pravind Juganuth et ses hommes de main leur demandent!

Conclusion : Alors que les fraudes commises sont encore en voie d`être prouvées d`autres sont en voie de préparation. Si on n`est pas génie on est fraudeur!