QUAND L`EPOUSE D`UN PREMIER MINISTRE OUVRE LA POLEMIQUE

Toute personne qui se sent lésée a le droit de se défendre,y compris l`épouse du Premier Ministre de notre pays. C`est donc tout à fait normal de constater que Kobita Jugnauth est sortie de son silence pour parler au public. Cependant en ce faisant elle doit comprendre que le public en retour a aussi le droit de lui poser des questions plus que pertinentes car elle a ouvert une polémique malheureuse en essayant de s`expliquer( il n`ya pas lieu de se défendre si on n`est pas fautive). Il aurait été beaucoup plus élégante de la part de la Première Dame de se cantonner dans les limites protocolaires d`une explication officielle émanant des services concernés au lieu de s`aventurer sur une piste glissante et dangereuse. En voici les raisons et les faits tels qu`ils sont et que personne ne peut renier:

1. Le Premier Ministre, en tant que responsable de la protection de la population du pays contre n`importe quel danger y compris la pandémie, fut obligé de prendre la décision, même tardive ,de fermer les frontières à un moment donné. La date fut choisie par lui et le mode d`application de la fermeture aussi. 

2. Dans un premier temps il annonça la fermeture avec la Réunion, département français, alors que la France était déjà en état d`alerte, mais pour l`Europe cette même décision ne s`appliquerait que deux jours après. Le public avait le droit même à ce moment là de se demander pourquoi il y avait un tel décalage alors que l`Europe représentait un danger évident au moment des faits. Personne sauf les `insiders` ne pouvait savoir à ce moment là que l`épouse et la fille du Premier Ministre étaient en  Angleterre et ne pouvaient rentrer si les frontières étaient fermées subitement. Ou que même si elles pouvaient y revenir par un vol spécial elles devraient entrer directement en quarantaine.

3. Les spéculations sont venues par la suite et on ne peut blâmer les gens qui voulaient  connaître les raisons derrière cette décision bizarre. On  devait apprendre dans la foulée des spéculations que l`épouse du Premier Ministre et sa fille avaient `avancé`leur retour our pouvoir rentrer à Maurice juste avant que la quarantaine ne s`impose c-a-d deux jours après l`annonce concernant la Réunion mais épargnant L`Europe. En plus il leur a fallu changer de vol avec un transfert de dernière heure de la Compagnie nationale `Air Mauritius` à` Emirates`afin justement de pouvoir rentrer à temps pour éviter la quarantaine. Tout cela est évident. Il n`y a aucune raison pour se défendre ou pour venir expliquer l`évidence même! 

4. Le seul élément qui dérange dans tout cela est le suivant : Admettons que Kobita Jugnauth comme toute autre épouse et mère de famille ou comme tout autre citoyen de ce pays, a le droit de faire des démarches pour sortir de n`importe quelle difficulté afin de ne pas causer de la peine à sa famille. Concédons aussi qu`il n`y a eu aucune irrégularité dans cette démarche. Alors où se situe donc le problème? Et quelle est la nature du reproche?

5. Le problème est que d`autres épouses, mères et soeurs et frères et des familles entières n`ont pas eu les mêmes privilèges et les mêmes facilités pour rejoindre leurs proches. Certains ont dû attendre longtemps, d`autres ont dù se battre contre vents et marée pour rentrer au pays et dans les cas où ils y sont parvenus personne n`a pu éviter la quarantaine. Le comble : Il y a des milliers de citoyens de ce même pays dirigé par le même Premier Ministre qui attendent toujours d`être rapatriés. Dans certains cas ils ont fait plusieurs fois le tour des côtes mauriciennes sans obtenir le feu vert de débarquement, dans d`autres cas les compagnies pour lesquelles ces Mauriciens travaillent, sont prêtes à payer tous les frais et ont soumis des demandes officielles au Gouvernement pour des permissions d`accostage, mais elles ont éprouvé des refus catégoriques.

Alors c`est facile à comprendre. Il ne faut pas s`offusquer si des Mauriciens à part entière expriment leurs regrets de ne pas avoir les même contacts ou de ne pas être aussi proches des hommes au Pouvoir ni comme épouse, ni comme fille. Il y a aussi ces mères qui attendent toujours leurs enfants de rentrer , vivant dans l`angoisse de la nouvelle vague de la pandémie qui fait déjà des ravages ailleurs. Il faut tout simplement essayer de se mettre à la place de toutes ces familles qui `péna aukène contact ni personne dan Pouvoir ki capav aide zotte`. C`est ça le drame de ce pays. Sous le Gouvernement de Pravind Jugnauth rien ne peut se faire sans `backing du Sun Trust`