PRAVIND JUGNAUTH ET SA BANDE DE RAPACES

IL ne se passe pas un seul jour sans scandale sous le Gouvernement de Pravind Jugnauth. Les observations défavorables et très amères sont nombreuses et le peuple commence à devenir impatient. Les choses ne tarderont pas à échapper au contrôle du Gouvernement. Il vaudrait mieux pour le bien de la nation que Pravind se resaisisse et prépare le pays pour se diriger vers de nouvelles élections. En voici les raisons

1. Il est évident que les dernières élections ont été tout sauf `Free and Fair`. Comme l`a réitéré un des ténors du Barreau mauricien, il ne fait aucun doute que les dernières élections seront déclarées `Null and Void` par la Cour au vu des preuves accablantes de fraudes et autres maldonnes qui anullent `de facto`les élections dans un pays démocratique. Donc comme en Israel et ailleurs il serait mieux de retourner aux urnes avant que les choses se détériorent de manière irréversible. Aucun patriote ne voudrait voir ce pays être plongé dans le feu et le sang, ce qui pourrait être le cas si Pravind ne se libère pas de la bande de rapaces qui font la pluie et le beau temps dans le pays. Cela semble désormais impossible car le Premier Ministre est lui-même devenu le chef du gang.

2. Comment peut-on croire que le Ministre de l`Energie et DPM ne soit pas au courant de la correspondance de BWSC concernant des pots-de- vins alors que tout le monde sait que chaque Chef d`Organisme para-étatique est tenu d`informer immédiatement le Ministère concerné en même temps que le Conseil d`Administration dans ce genre de cas. Et là c`est d`une telle gravité que l`officier- en-charge le ferait avec la rapidité de l`éclair. A moins qu`il soit lui aussi trempé dans la merde énoncée ( ce qui semble ne pas être le cas jusqu`à preuve du contraire). Mais on ne peut accepter que le principal concerné parte à la retraite volontaire avant que toute la lumière soit faite sur cette affaire. On doute fort qu`il ait été conseillé de partir prématurément en lui promettant tous ses bénéfices afin d`empêcher que certaines vérités ne fassent surface. On se souviendra de l`affaire `Med-Point` et le comportement de Bissessur et l`autre témoin dont les trous de mémoire faisaient rire même les plus pires mécréants de la planète. Ils ont été par la suite ré-instaurés comme si rien ne s`était passé. Si Pravind n`a rien à cacher qu`il mette une Commission d`Enquête indépendante en place immédiatement au lieu de référer le cas au CCID ou l`ICAC dont la crédibilité est nulle dans le public. Nous attendons toujours les conclusions des affaires concernant Choomka, Sumputh etc qui sont vielles de près de cinq ans. Pravind prend le peuple mauricien pour des bourriques!

2.Ivan Collendavello est le chef du ML, allié de Pravind. Ils sont tous les deux responsables des nominations de Naidoo à la présidence du CEB et de Cristelle Sohun comme Ambassadrice en Australie. Naidoo était le Président du CEB au moment des forfaits et Sohun était membre de l`Independent Review Panel concernant la même affaire. Naidoo fut même candidat de l`Alliance dirigée par Pravind l`ors des dernières élections mais fut battu au No20. Alors les liens entre ces personnes sont indéniables. Comment situer les responsabilités des uns et des autres aussi longtemps que les choses restent cachées dans des investigations qui sont vouées aux oubliettes comme dans les autres cas connus ? Seule une véritable Commission d`Enquête Indépendante pourrait tirer les choses au clair. Mais Pravind n`a pas le courage de faire face aux faits : Son Gouvernement est rempli de rapaces avec d`autres laquais tournant dans le giron pour se partager les butins.

3. Les rapaces il y en a plein. Dans le discours du Budget il y a un petit détail qui est passé presque inaperçu mais dont la portée est fort révélatrice.On y parle de l`exonération d`impôts s`étalant sur une période de HUITS ANS pour les entreprises qui fabriquent ou fournissent des produits liés aux `Neutraceuticals`et autres accéssoires ou équipements PHARMACEUTIQUES avec effet rétroactif au 8Juin 2017. On sait que le Pharmacy Act a été amendé pour faciliter les choses pour la fabrication de médicaments en contradiction avec la pratique établie afin de rendre plus favorables les conditions pour l`éventuel bénéficiaire de la licence. L`identité de celui-ci n`est plus un mystère. C`est une affaire non seulement scandaleuse et immorale mais très dangereuse mettant en péril la santé des gens. Les concéssions glissées subtilement dans un discours déroutant constituent la preuve que les activités louches sonr devenues la marque de fabrication des Jugnauth.

Conclusion : On ne peut réformer ce qui est pourri déjà. Il faut tout refaire. Ce Gouvernement doit partir sinon le pays sombrera dans le chaos et le désastre avec seule une poignée de rapaces s`envolant avec les butins subtilisés au détriment d`un peuple meurtri.