PRAVIND JUGNAUTH EST UN SOUTIREUR

Le scandale du CEB/ St. Louis dans lequel Rs.700 millions auraient été distribuées en pots-de-vins à des responsables administratifs et politiques du pays devraient amener Pravind Jugnauth et son DPM collendavelloo à soumettre leurs démissions et organiser de nouvelles élections. Mais ils ne feront pas cela. Ils pensent qu`ils ont été cautionnés par 37% de l`électorat pour faire ce qu`ils veulent c-a-d dilapider les fonds publics et remplir les coffres de ceux que l`on sait. Pourtant les choses sont tellement claires que seuls les esprits les plus pourris refuseront d`accepter les faits. Ils sont les suivants:

1. Le 24 Juin 2014 un appel d`offres est lancé par le CEB auprès de 5 fournisseurs pour le réaménagement de la Centrale de St. Louis. A la clôture de l`appel la firme danoise BWSC est le seul soumissionaire. Le 20 Nov.2014,le CPB informe le CEB que l`offre de BWSC est inacceptable. Le CEB informe BWSC que l`appel d`offres est annulé.

2. Le 9 Dec.2014 BWSC se tourne vers le `Independent Review Panel`pour faire appel, mais après l`arrivée au Pouvoir des Jugnauth en Déc 2014 le Panel est entièrement révoqué pour être reconstitué avec les nominés des Jugnauth et Collendavelloo. Celui-ci est le nouveau Ministre responsable du CEB et il nomme Seety Naidoo, membre du ML à la Présidence du CEB et il refait venir Hébrard au poste de GM . Il demande au CEB de lancer un second appel d`offres. Cela est fait en Juillet 2015 sous les deux Jugnauth. A la clôture des offres en Oct 2015 il y a 5 soumissionaires et c`est BWSC qui est retenue. Les autres soumissionaires font appel mais en Jan.2016 le CEB, avec la bénédiction du Gouvernement, émet un `Emergency Certificate`pour contourner les contestations légales.Le 4 FEV. 2016. le IRP est obligé d`entendre l`appel de TSK Electronics. Cependant cette même firme conteste la présence de Christelle Sohun de Collendavello Chambers sur le panel sans succès car la décision finale est qu`il n`y aurait eu aucune maldonne et le CEB ira de l`avant avec la signature du contrat.Le 2 Mars 2016 le contrat est signé. Cependant le coût est sorti de Rs.3,5 milliards pour passer à Rs.4,3 milliards en l`espace de quelque mois!!! Le Président du CEB est Seety Naidoo, membre du ML , le Ministre responsable du CEB est Collendavello, leader du ML , le Premier Ministre est Anerood Jugnauth et son fils Pravind est aussi Ministre dans son Gouvernement. C`est donc une décision collective et personne n`a trouvé à redire sur l`augmentation de Rs800 millions sauf le député Jahangeer qui n`était pas d`accord avec les procédures du début à la fin, mais on ne l`écoutait pas.

3. Le 20 Mars 2018 c`est l`inauguration. Le Ministre du CEB est toujours Collendavelloo , le Pésident est Seety Naidoo et le Premier Ministre est nul autre que Pavind Jugnauth. En Avril 2018 BWSC mène une investigation interne suite à une alerte de corruption et 5 employés sont suspendus alors que deux d`entre eux sont référés à la Police danoise. Le 15 Fév 2019 le Directeur p.i du CEB est informé de cette affaire de corruption et il met Naidoo au courant. Entretemps BWSC est suspendu pour 15 mois par la BAD et d`autres institutions selon un Protocole établi. Enfin les procés verbaux d`une réunion du Board du CEB certifient que cette affaire de corruption fut évoquée ,à la lumière de la lettre de BWSC à la Direction du CEB. Aprés avoir tergiversé Naidoo, qui a été réinstallé à la présidence du CEB suite à sa défaite aux dernières élections, admet qu`il en était au courant. En fin de compte tout le Board est révoqué. Mais le Premier Ministre Pravind Jugnauth et le DPM Collendavello sont toujours en poste. Christelle Sohun attend sa nomination comme Ambassadrice à Berlin. 

Nous avons vu les faits. Maintenant voici les observations :

1. Si Pravind Jugnauth et Collendavello étaient au courant de tout , comme ils devraient être en tant que PM et DPM avec leurs représentants siégant au Board ils devraient démissionner,car ils auront été complices.

2. S`ils n`étaient pas vraiment au courant ,c`est plus grave,car ils auront prouvé leurs incompétences en tant que No1 et No2 du Gouvernement. Comment peut-on accepter que les plus hauts dirigeants du pays soient menés en bateau par leurs propres nominés et malgré tout cela ils ne parlent de compétence!!

3. Si au sein d`un seul corps para-étatique on jongle avec des centaines de millions sous formes de `backicks`que vont faire ces dizaines de nominés et proches dans les organismes respectifs avec les Rs 140 milliards mis dans les divers projets en cours et à venir qui seront accélérés avec des certificats d`urgence partout? Pensez à ces nominés qui ont poussé Air -Maurtitus à la banqueroute et la SBM dans un gros trou financier, les `safety cameras`qui vont coûter près de Rs. 19 milliards  etc avec les mêmes têtes partout .

Conclusion : Nous avons affaires à des brigands qui non seulement dilapident l`argent public mais par-dessus le marché se fichent carrément de ce même public. Dans de nombreux pays les peuples se révoltent. Quand commencera à souffler le vent de la tempête à Maurice?