PRAVIND FACE AUX REALITES

Depuis le début de la pandémie à Maurice Pravind Jugnauth est sur la sellette mais il persiste à agir comme si rien n`était. C`est l`erreur fatale de tous les dirigeants qui , enivrés par le pouvoir pendant longtemps, croient qu`ils sont toujours au sommet de leur gloire. 

La série d`évènements qui se sont succédés dans le pays aurait déjà poussé un dirigeant éclairé et honnête à se ré-inventer et rectifier toute sa politique de fond en comble. Mais Pravind semble avoir choisi la voie contraire. Il dit qu`il n`a rien à se reprocher et résume l`évaluation de sa propre personne en cette fameuse phrase qui deviendra désormais sa marque personnelle :`dire moi kot mone foté`.

Ses `spin doctors`sont à l`oeuvre en permanence. Ils sont en train de fouiller sa tombe. Quand le moment viendra pour l`entérrer politiquement ils ne seront pas là. C`est comme ça tout le temps.

En 1995 quand son père Anerood Jugnauth se retrouva un peu dans la même impasse les esprits tordus lui suggérèrent de jouer la carte `communale`. Il se laissa convaincre et dans le sillage de la tempête autour de l`inclusion des langues orientales au CPE( principalement Hindi) les spin doctors de l`époque décidèrent d`organiser un rassemblement `monstre` au Stade Anjalay. Ils s`attendaient à voir le stade rempli à craquer. Mais finalement c`est eux qui ont craqué car leur initiative se solda par un échec lamentable et dramatique pour le reste du régne de Anerood. Un régne qui tirait à sa fin. Au moins le père eut la décence d`écouter ses partenaires du RMM et ne persista pas dans la même voie. Au contraire il décida de proclamer des élections anticipées ,qu`il perdit par un retentissant 60-0.

 Les spin doctors de Pravind ont tenté la même expérience Dimanche 6 Sep. et ils ont subi le même échec sauf que l`affront aura été encore plus disgracieux car la SDTF et la MTTF se sont dissociées fermement de cette initiative d`un rassemblement à Grand Bassin. Quand la nation dans son ensemble est en colère la carte communale ne sert à rien sinon que de provoquer le peuple à devenir encore plus exigeant.

Pravind Jugnauth aurait dû tirer les leçons du passé. Mais il s`obstine à s`agripper au Pouvoir dans une atmosphère de contestations permanentes et avec un Gouvernement totalement décrédibilisé. Il est entouré de Ministres médiocres et des bandes de loups affamés qui ne pensent qu`à s`enrichir ou placer leurs proches à des postes qui dépassent leurs compétences mais qui rapportent gros.

La soif et la gourmandise de faveurs et de privilèges de la part de ceux qui restent collés aux patrons du Sun Trust sont en train de ronger le pays de l`intérieur. Il n`y a plus aucune distinction entre le bâtiment de la rue Edith Cavell et celui du Trésor où se trouve le bureau du Chef du pays. Quand un politicien n`arrive plus à séparer son rôle de leader de Parti de ses responsabilités comme chef de Gouvernement alors on peut être sûr que l`avenir est foutu.

En effet il n`ya plus d`espoir avec Pravind. La marche du 11 Juillet suivie de celle du 29 Août viendra se culminer dans un autre succès `monstre` Samedi 12 à Mahébourg. C`est pas un groupe ou un Parti politique spécifique qui est en marche. C`est le peuple dans sa diversité et sa volonté. Le plus vite Pravind reconnait cette réalité le mieux ce sera pour lui. Personne ne souhaite voir un pays bouleversé par des vagues incéssantes de contestations. Mais quand il n`y a aucun signe de changement à l`horizon personne ne peut pareillement garantir l`avenir.

 La seule chose dont on peut être sûr est la suivante: Pravind et son Gouvernement ne dormiront plus tranquilles pendant logtemps encore!