LES SIMAGREES DE PRAVIND

Tout ce que Pravind Jugnauth a raconté pour expliquer la raison derrière son refus de publier tous les noms fugurant sur la liste de la BAD n`est que du cinéma de mauvais goût. Comment le département d`une institution qui a la responsabilité de combattre la fraude sous n`importe quelle forme puisse-t-elle refuser de faciliter le même genre d`enquête dans le pays où la fraude aurait eu lieu ? Surtout quand c`est le Gouvernement lui-même qui se porte garant de l`investigation en voie d`être initiée par l`organe équivalant sur son territoire. L`ICAC est censé être ce que l` Office of Integrity and Anti-corruption de la BAD représente. Le protocole international de collaboration entre pays et institutions dans la lutte contre la fraude et le blanchiment est connu de tous. Pravind se rend absolument ridicule en parlant de promesse de confidentialité envers la BAD pour ne pas rendre public le contenu intégral du rapport. Les questions suivantes méritent d`être répondues sans ambage:

1. Pourquoi la confidentialité s`appliquerait aux autres et non pas à Collendavello et Bérenger? La chose la plus logique aurait été de publier tous les noms avec les réserves que personne n`est coupable `until proven guilty`. 

2. Dans ce genre de fraude il n`existe pas de `private persons`comparées à des `public figures`. Les allégations de corruption ou de fraudes restent telles aussi longtemps que les conclusions des enquêtes n`établissent pas l`innocence ou la culpabilité. Donc tous ceux contre qui des allégations sont faites doivent être traités de la même façon. Ici il ne s`agit que des noms qui sont cités. Pravind ne nous dit pas si le rapport implique les deux personnalités politiques. Pourquoi donc avoir exigé la démission de Collendavelloo alors que dans son propre cas concernant Med -Point ni lui ni Hanoomanjee avaient démissioné. Collendavelloo a raison de lui faire la remarque sur ce point là même si on n`est pas d`accord avec lui sur le fond de l`affaire `St Louis Gate`.

3. L`explication est claire: il a forcé son DPM à démissioner pour politiser toute l`affaire en jetant en pâture le nom de Paul Bérenger et en égratignant le Gouvernement de Ramgoolam de 2014. En ce faisant il veut faire croire que lui, il est un saint et que les autres ,y compris les membres ou alliés de son propre gouvernement seraient moins intègres ou tout simplement corrompus.

4. Entretemps il y a une chose encore plus immorale qui pourrait se passer. Pravind possède les noms des autres présumés protagonistes. Il est le seul à les connaître à part l`ICAC à qui il aurait transmis le dossier. Mais qui peut nous assurer que des négociations n`auront pu être entamées pendant ce temps avec les personnes concernées pour dégager une voie de sortie pour ceux que les Jugnauth veulent et doivent protéger dans leurs propres intérêts?. C`est une réplique de la tactique employée dans l`affaire Med-Point depuis la pâme de Maya jusqu`à la volte -face de l`ICAC sous Bheekaree devant le Privy Council. 

5. Mais pour l`heure ce qui est clair c`est que la culture des Jugnauth en politique c`est de se servir des autres pour faire avancer leurs propres intérêts et ceux de leurs proches. Depuis les années 70`s jusqu`à ce jour les Jugnauth se sont servis de tous les leaders politiques et des Partis politiques juste pour sauvegarder leurs avantages. Aujourd`hui est venu le tour de Collendavello et le ML. Après les chutes de Gurib Fakim, Gayan, Fowdar, Rutnah,etc. les Jugnauth s`en prennent maintenant au leader du ML lui-même. C`est qu`ils n`ont plus besoin de lui dans la conjoncture politique actuelle. Collendavello aurait dû étre révoqué dans l`affaire Sobryno mais il ne l`a pas été parceque les Jugnauth avaient toujours besoin de lui . Le principal concerné l`aura compris. Avec les Jugnauth il n`y a pas d`amitié. Il n`y a que des intérêts. Tous ceux qui peuvent aider à les faire avancer au profit des Jugnauth sont les bien-venus. Quand vous ne pouvez plus le faire et au contraire, c`est en vous sacrifiant que ces mêmes intérêts seront mieux servis alors vous le serez sans le moindre `état-d`âme`.

C`est ça le vrai ` Political Trade Mark` des Jugnauth. Anerood Jugnauth n`a pas transmis que son trône seul à son fils mais il lui a aussi donné en héritage l`art de se servir des autres pour ses propres avantages!!!