LE COMMENCEMENT DE LA FIN POUR PRAVIND JUGNAUTH

Personne désormais ne peut contester le fait que le gouvernment de Pravind Jugnauth est le plus impopulaire de notre histoire. Jamais auparavant, même aux temps des lois répréssives les manifestations n`avaient attiré autant de monde.

Il faut le reconnaître: les choses ont changé. La démarche des citoyens libres de Maurice ,sans les supports logistiques dont bénéficient les autres manifestations d`ordre politique, mérite d`être saluée de la manière la plus humble. Ils ont réussi à faire ce que d`autres n`auraient pas pu réaliser avec le même succès. 

Pour une fois il n`y a pas lieu de débattre sur les chiffres. Il y avait entre 75000 et 100000 personnes à la marche du 29 Août à Port Louis. Ceux qui veulent perdre leur temps sur des débats futiles sont libres de le faire. Pour les observateurs sérieux c`est le message qui compte. Cette foule de citoyens rassemblés comme une vraie nation dans les rues de la capitale est venue parler avec son coeur. Il faut savoir lire le message que tous ces Mauriciens ont voulu transmettre. En voici le décryptage:

1. En premier c`est un message au Premier Ministre et son Gouvernement. C`est une condamnation unanime de sa politique et de ses nombreuses manquements dans la gestion des affaires de l`Etat. Les principales revendications reposent sur des principes bafoués et des pratiques totalement inacceptables dans une vraie démocratie: la corruption, le népotisme, les restrictions sur la libre expression à tous les niveaux, l`incompétence, les mensonges accumulés, la dévalorisation du Parlement, les arrestations arbitraires, des actes flagrants vers l`asujetissement , la politisation et l`instrumentalisation des institutions foncièrement indépendantes telles que le Judiciaire, la Police et les autres organismes dont la seule vocation devrait être le service et l`intérêt public et surtout l`attitude d`arrogance,de mépris et d`un manque total de sensibilité envers la misère de leur propres citoyens incarnés par le Premier Ministre lui-même et toute sa troupe. On l`avait bien entendu ce cri sonore de `lev paké aller`.

2. C`est une condamnation très sévère dirigée vers ces associations socio-culturelles etc. qui veulent mener le pays dans la direction totalement opposée au concepte de la nation. Maurice n`est pas la propriété d`une communauté particulière, majoritaire ou pas. Ce pays appartient à chaque citoyen peu importe sa race ou sa religion. C`est le mérite et les compétemces qui devraient prévaloir et non pas l`appartenance ethnique de la personne. Les citoyens` patriotes`qui aiment leur pays veulent d`une île Maurice unie, solidaire, tolérante et paisible. Et ce genre de pays ne se construit pas avec les recettes des Dulthumun et son histoire de `katori`. Il se forge avec la volonté et l`esprit d`ouverture des vrais patriotes tels les cent milles Mauriciens réunis dans la capitale le 29 Août. 

3. Le message s`étend aussi à tous les politiciens, les Partis politiques et leurs leaders. Tous ceux qui refusent d`écouter les citoyens et se cantonnent dans leurs barraques de BP, CC, EXECUTIF, REGIONAL,CLP  etc. sont avertis. Les hommes et femmes qui vont voter le jour des élections ne sont ni des apparachikts des partis politiques ni des quémandeurs de tickets ou de postes. Ils sont libres et possèdent une dignité qui demande à être respectée. Il faut comprendre leurs doléances et se mettre à leur écoute en permanence même si on se réclame de l`opposition. Les opposants du jour ne doivent jamais oublier qu`ils aspirent à être les dirigeants de demain. Donc il leur faut au contraire se montrer deux fois plus disponibles et affables envers la population pour mériter leur confiance. C`est un message clair quant aux choix des aspirants candidats. Qu `on ne leur donne pas des répliques de ceux qu`ils veulent jeter dans la poubelle. Les profils des futurs dirigeants y sont déjà énoncés: compétents, respectueux, disponibles, intègres et honnêtes et surtout foncièrement anti racistes. Il n`est pas difficile de trouver ces hommes et femmes. Il suffit de changer les méthodes de fonctionnement. Tout en gardant en tête les considérations`spécifiques`en fonction de chaque circonscription et des postes au Gouvernement et dans les corps para-étatiques, il est impératif de donner aux citoyens les candidats qu`ils préfèrent,avant même que les élections soient annoncées. Le signal est là. Il faut dès maintenant attribuer leurs missions aux aspirants. Qu`ils soient lancés dans l`arène et se fassent accepter et plébisciter par les citoyens de chacune des vingt circonscriptions. Il est tellement facile d`avoir les `feedbacks` appropriés en cours de route pour pouvoir faire le choix final idéal selon les sentiments receullis. Si les leaders politiques mettent en pratique ce principe on peut être sûr que de nombreux candidats issus de cette méthode auront une belle avance avant même le départ.

En une ligne le message quant aux choix des prochains candidats de l`Opposition dans son ensemble est le suivant:` Nattendez pas la VEILLE` pour désigner vos candidats. Faîtes- le dès maintenant en permettant aux aspirants `approuvés` par les Partis respectifs de descendre sur le terrain et de se faire `accepter`par le peuple c-a-d les habitants des circonscriptions respectives, qui sont les `CITOYENS`prouvés le 29 Août!!! 

4. Il y a aussi un message pour les initiateurs eux-mêmes. Les citoyens sont descendus non pas uniquement à cause des personnes qui ont occupé les devants de la scène. Ils se considèrent tous comme `au devant de la scène` Il n`y a pas de leader ou de meneur. Ceux qui ont prouvé leurs compétences respectives seront reconnus à leurs justes valeurs. Mais attention. Si demain ces mêmes personnes empruntent la même voie politique que les autres politiciens il ne faut pas s`étonner qu`ils soient mis dans le même panier même s`ils insistent qu`ils sont différents. Il leur faudra parcourir un long chemin très épineux pour parvenir à les convaincre. Ils sont cependant libres de choisir leurs voies. Les citoyens aussi resteront libres pour dire ce qu`ils pensent. Le message est donc limpide: `Le 29 Août n`est que le commencement. Il y a un long chemin à parcourir. L`objectif ne changera pas. Il faut changer de gouvernement. Que tout le monde garde une chose très importante en tête : Sans les citoyens, sans le peuple, personne ne pourra changer quoique ce soit ici ou ailleur. Ce qui se passe hors de nos frontières est la preuve indéniable que derrière chaque mouvement populaire il n`ya qu`une seule force qui compte. C`est celle du peuple!