A LA RECHERCHE DE LA VéRITé

Depuis la fin des élections générales de 2019, en passant par la pandémie et les frasques financières auxquelles elle donna lieu pour remplir les coffres de certains proches du Sun Trust, le Gouvernement de Pravind Jugnauth n`aura connu que des scandales les uns plus choquants que les autres. Pourtant Pravind semble ne pas s`en soucier. Au contraire il balaie d`un revers de main(sâlie par les transactions malsaines) toute critique à son égard et persiste dans la même voie avec encore plus de défiance.

C`est là une caractéristique connue d`un quelqu`un qui est pris dans un traquenard d`où il ne peut s`en sortir qu`en fonçant en avant. C`est une voie sans retour et il ne peut pas reculer sans causer des dommages à sa cause. Sauf s`il décide de mettre l`honneur avant les intérêts personnels.

C`est précisement ce dont on ne peut s`attendre de la part de Pravind. En voici les preuves:

1. Quel Premier Ministre dans un pays soi-disant`démocratique` au monde se comporterait de manière aussi indifférente, frivole même, alors que son agent principal ,qui l`aura aidé pendant toutes ses campagnes pour se faire élire dans la ciconscription No8, ait été assassiné, brûlé en partie et jeté dans un champs de cannes comme un vulgaire animal ? 

2. Pravind Jugnauth ne s`est même pas rendu au seuil de la maison de son ex `bras droit` pour sympathiser avec la famille endeuillée. La veuve de Kistnen a dû encaisser le coup car ,au vu de tout ce que son défunt mari lui avait raconté, elle a vite réalisé que le MSM s`était vraiment servi de lui comme un` cobaye`et un `piston` pour faire mille magouilles.

3. Pravind aurait dû être le premier à lancer une enquête approfondie et immédiate sur les circonstances de la mort de son agent principal. Au lieu de cela il a laissé traîner les choses , gardant le silence sur le mensonge vendu par la Police concernant la thèse de suicide. Il aurait dû s`enquérir sur le non-fonctionnement `présumé` des caméras du `Safe City`de Rs.19 milliards et faire tirer au clair les mystères des images disparues. En tant que Ministre responsable de la sécurité de tous les citoyens il aurait dû mettre sur pied un Comité Spécial indépendant et impartial pour en connaître les causes de ces déficiences avant que d`autres cadavres ne commencent à remplir le paysage. Effectivement c`est ce qui est arrivé!

4. Depuis la découverte du cadavre de Kistnen il y a eu d`autres morts suspectes dont les connections sont très plausibles: Bottieux, Kanakiah, Vydelingum, Jhurry ...tous ayant été proches des dossiers et sujets tournant autour des` procurements`,appels d`offres,projets de la NDU et DC`s etc. C`est de ces sujets -là même que Kistnen en parlait et qu`il voulait dénoncer à l`ICAC avant d`être assassiné. Alors que la Police ne trouve rien d`anormal dans ces cas on se pose toujours les questions qui s`imposent : Comment Bottieux puisse se pendre au poignet d`une armoire? Comment Kanakiah ait pu se jeter de la falaise de Gris-Gris sans subir des fractures graves et sans que le rapport de l`autopsie n`y décèle de traces de noyade? Comment peut-on classifier comme `normal` la mort de Vydelingum alors que des inconnus l`avait attaqué devant sa demeure et volé son portable, lequel contenait selon son ami à qui il s`était confié ,des informations `hautement sensibles`,juste après que la Magistrate eût demandé à la STC de produire tous les documents relatifs aux contrats et achats de la part de la STC. Ce qui aurait amené Vydeligum, le secrétaire du Board à tout déballer à la Cour! Et dans le cas de Jhurry autre officier qui travaillait sur des contrats de la NDU, il est vraiment drôle d`apprendre qu`il ait pu succomber à des blessures graves après une chute du 11 au 10 ème étage  à l`intérieur même du` Médine News`...une hauteur de 11pieds!!

5. En dépit de tous ces éléments soulevant de nombreuses intérrogations Pravind Jugnauth se contente de parler de choses banales au point où les Mauriciens se demandent s`il est vraiment intéréssé à faire éclater la vérité en public. Car en tant que Ministre de l`Intérieur il a des sessions de briefing régulières avec le Commissaire de Police, donc il doit savoir un tas de choses. Comme par exemple les faits suivants: le partenaire d`affaires de Kistnen a remis le nom de celui qu`il pense être le meurtrier probable de Kistnen sur un bout de papier à la Magistrate présidant le `Judiciary Enquiry`. Dans la pratique la Dame a dû référer le cas au Commissaire de Police qui devrait agir tout de suite. Pourquoi il n`y a eu aucune interpéllation à ce jour? Pourtant un potential dangerous criminal` est libre dans la nature.` Le Premier Ministre ne fait rien. Entretemps Manan Fakoo est victime d`attentat et meurt dans des circonstances toujours bizarres. On apprend que deux suspects ont été arrêtés, qui auraient eu des démêlées avec Manan et co. dans le Nord. Ces deux suspects par coïncidence habitent la circonscription No 8 où habitaient Kistnen, Bottieux et Kanakiah. La veuve de Kistnen avait parlé de l`influence de Sawmynaden dans la circonscription. On a ignoré la portée de ses propos. Cette dame peut aider à éclairer toutes les zones d`ombre entourant les mystères mais Pravind Jugnauth est-il intéréssé à le faire? Il dit avoir fait sa propre enquête et être arrivé à la conclusion que Sawmynaden ne serait pas mêlé à l`affaire `Kistnen`. Bravo Columbo cum Sherlock Holmes!

6. Malheureusement les Mauriciens ne sont pas de cet avis. A commencer par les proches de Manan Fakoo que le Sun Trust veut maintenant renier tout comme dans le cas de Kistnen, comme quoi le MSM  aurait une mémoire sélective. Pire, alors que des acolytes `oranges`tombent dans la bassesse en dénigrant la veuve de Kistnen qui lutte toujours pour connaître la vérité, ni Pravind, ni son Ministre de la Femme n`a daigné prononcer le moindre mot de désapprobation contre cette infâme campagne. Que va répondre notre détective local? Qu`il n`est pas au courant de ce qui se passe sur les réseaux sociaux? Personne ne lui a dit qu`on est en train d`insulter Simla Kisten sur les réseaux? On n`y croit pas. Il est plus probable que Pravind Jugnauth `pé tir nissa li oussi avek sa campagne malprop là!!!`

Conclusion : Kistnen et Fakoo étaient proches du MSM. Ils ont été tués tous les deux. Bottieux, Kanakiah, Vydelingum et Jhurry étaient des fonctionnaires dont les affinités politiques restent inconnues. Ils sont morts eux aussi. Ont-ils été assassinés ? Possiblement. Cependant ce qui est clair est ceci: avec la mafia il n`y a pas de couleur politique mais seulement les intérêts. `Who is next`?