COVID ET PRAVIND..QUI EST LE PLUS DANGEREUX?

Il est certainement crucial que la population entière se mobilise pour se battre contre n`importe quel danger national. Le Covid19 est revenu sous une autre variante mais l`élan patriotique ne târit pas. Les récalcitrants mis à part , la grande majorité des Mauriciens se résigne aux contraintes résultant de la pandémie et il serait bon de les saluer. Comme toujours on a un mot spécial pour tous les `Front-liners`dont les efforts et les sacrifices méritent d`être récompensés.

Mais il faut faire la différence entre un peuple et le Gouvernement. Alors que les `chatwas`du MSM étaient encore en train de vociférer leurs éloges l`ors d`un Congrès politique à Vacoas ,à l`effet que le `Grand Leader` Pravind avait réussi à maîtriser les dégâts du premier Covid dans le pays, au même moment la deuxième vague s`était déjà manifestée quelques trois semaines avant c-a-d au cours de la première semaine de Février, selon la déclaration officielle du Premier Ministre lui-même l`ors de son annonce du confinement. Donc certaines questions importantes doivent être posées pour bien situer les responsabilités quant à la prolifération ultra-rapide de la deuxième vague.

1. Alors que Pravind parle de début Février , Jagutpal dit que c`est à partir du 5 Mars que les Autorités ont déclenché l`opération de contrôle avec toutes les mesures et protocoles en vigueur. Ce qui implique que la période entre 5 février et 5 Mars aura été un terrain libre pour la propagation du virus. Qui en est responsable?

2. La raison unique pourquoi Pravind Jugnauth n`a pas mis en marche la machinerie de confinement au début même est le programme établi par ses `cuisiniers`pour la fête de Grand Bassin. Les `chatwas` avaient mis en place pas moins de 5 évènements où le leader `orange` aurait prononcé des discours écrits d`avance où le contenu politique aurait été distillé de manière subtile, ou flagrante même! Alors il fallait temporiser. Mais c`était sans compter sur la rapidité avec laquelle la pandémie allait se propager. Quand les données scientifiques ne pouvaient plus être cachées on a tactiquement laissé le soin aux responsables des `socio-culturelles`de préparer le terrain avec leur annonce soudaine d`annuler toutes les cérémonies prévues. La Police s`est mis de la partie et ce n`est qu` après que le Premier Ministre est venu faire l`annonce du confinement. Où était le Premeir Ministre de Maurice entre début Février et le 10 Mars?

3. Si le Gouvernement avait agi dès début Février quand ,selon Pravind lui-même, la deuxième vague a fait son apparition, les deux principaux `clusters` auraient pû être évités car les mesures sanitaires en place auraient poussé à prendre les mesures appropriées comme cela se fait sous le présent confinement. Le facteur du temps a été déterminant dans la situation actuelle. On aurait eu moins de transmissions et la tâche des Autorités aurait été plus facile pour ce qui est du `contact tracing`. Qui est le fautif?

4. Pourquoi le Gouvernement a mis tant de temps pour faire venir les vaccins alors que plusieurs voix demandaient qu`on le fasse le plus vite possible? Est-ce qu`on voulait donner des contrats aux proches comme sous la première vague? Peu importe. Il est quand même scandaleux de voir que le programme de vaccination mis en place a été politisé dès le départ. Pourquoi des Ministres devraient être présents dans certains centres spécialement aménagés pour faire du `show`? Et dans un de ce `show centres`le stock était épuisé deux heures avant la fermeture car on y avait prévu de faire juste une cinquantaine de piqûres pour les caméras! La seule façon de combler le retard est de suivre le modèle suivant(ce qu`il fallait faire dès le départ!): Tous les Ministères, corps para-étatiques, Municipalités, DC`s,Institutions Educatives sont invités à faire vacciner leurs employés selon un calendrier travaillé de concert avec le `Vaccination Unit`. Parallèlement le Secteur Privé sera invité à prendre la même initiative: Les banques, assurances et toutes les firmes et usines y compris les hôtels et le secteur touristique, vont faire la même chose et les cliniques pourraient prendre le relais pour le privé car la grande majorité du secteur est couverte par des assurances médicales. Toutes ces vaccinations seront faites sur les lieux de travail avec des salles aménagées sans grande peine. Pour le reste du public le programme continuerait normalement dans les endroits prévus.

Conclusion : Pour le moment il faut accélérer le programme de vaccination mais en même temps il ne faut pas négliger l`aspect préventif. Et de ce côté-là il ne faut pas penser avec un esprit politique mais national. Pourquoi ne pas mettre en place une plateforme nationale où tous les organismes non-gouvernementaux aideraient à conscientiser la population sur les mesures préventives? Il ne manque pas d`associations pour accomplir cette tâche dans le pays. Il ne manque que des visionnaires au sein du Gouvernement pour déclencher le programme. Mais l`idée est jetée...il n`y a qu`à la prendre et la mettre en pratique!